Les intolérances alimentaires

Tout est dit dans le titre, je vais vous raconter comment j’ai découvert mes intolérances, comment je les gère…

Je suis intolérante au gluten et protéines de lait. Oui dit comme ça beaucoup de gens me disent : mais qu’est-ce que tu manges ? Et ça me fait sourire à chaque fois… les repas peuvent être constitués d’autre chose que de pain, pâtes et fromage. Mais on parlera de ça plus tard.

D’abord comment je les ai identifié !
Depuis toujours (ou du moins que je me souvienne), j’ai des maux de ventre parfois vraiment intenses (plus tous les désagréments gastro-intestinaux dont je vous épargne les détails). Mais je suis d’une nature stressée et angoissée donc mes maux de ventre venaient de là, logique !!
Puis à l’âge de 25 ans, j’ai eu une grosse poussée d’acné : je précise que j’avais été épargnée à l’adolescence, dont imaginez mon état quand je me suis retrouvée telle une calculette !
Aux même moment les maux de ventre étaient vraiment horribles, je ne savais plus quoi manger, tout me provoquait des douleurs.
A cette époque, je venais d’obtenir un CDI, de rencontrer Monsieur donc plus de raison de stresser.
Là s’en était trop, direction mon médecin généraliste. J’avoue que je me sentais un peu ridicule d’aller le voir pour des maux de ventre. Il m’a expliqué que les maux de ventre ne sont pas graves tant qu’ils ne sont pas chroniques. Il fallait donc en trouver l’origine.

Première étape, l’échographie intestinale : RAS. Puis RDV avec un allergologue, et là la solution : intolérance au gluten et protéines de lait.
Attention dans mon cas, ce sont bien de intolérances pas des allergies. En gros, tous les aliments peuvent provoquer des intolérances qui sont variables chez chaque individu. Dans mon cas l’ingestion quotidienne de pain et de lait ne me convient pas !!

J’ai donc commencé par une éviction totale. Et là hoo miracle, plus de maux de ventre et l’acné diminué.

Cela fait maintenant 5 ans et aujourd’hui j’ai trouvé un équilibre. Je m’autorise un peu de bière par exemple (ben oui c’est dur de résister quand même) et du chocolat au lait (bien sur pas tous les jours).

Et la question : tu manges quoi !?
Il y a beaucoup d’alternatives aux pâtes : le riz, les lentilles, les pois secs… Et pour les produits laitiers : le fromage ne me manque pas et les crèmes ou les yaourts végétaux sont plutôt bons et faciles à trouver.

Pour conclure, c’est vrai qu’à la maison on ne mange pas « comme tout le monde » mais notre quotidien n’est pas plus compliqué !! Cela nous a même permis de découvrir de nouvelles saveurs et cuisines.

5 commentaires sur “Les intolérances alimentaires

Ajouter un commentaire

  1. Hello hello !
    Très intéressant, et important de préciser que la vie sans pates, c’est possible ! Et autre chose importante selon moi : apprendre à identifier le gluten. Les marques estampillées « sans gluten » sont à fuir selon moi.. ils ajoutent de la fécule de pomme de terre (hyper indigeste), du gras et du sucre pour donner du goût… tandis que si l’on va au rayon pâtes et que l’on choisit des pâtes au sarrasin ou au quinoa… Il n’y a pas de gluten et surtout aucun ajout. Idem pour les gâteaux ! Les macarons et gâteaux aux amandes sont dépourvus de farine… Donc de gluten ! Dernière chose, le gluten nous bousille la vie si l’on en mange TROP, lais tu as raison de préciser qu’il s’agit souvent d intolérance et pas d’allergies… donc il faut diminuer, pas forcément l’éliminer. Stop au pain en sachet, mais une tarte maison de temps en temps, ça n’a Pas de conséquences 🙂
    Courage ! Bisous !

    Aimé par 1 personne

  2. Hello,
    Merci pour cet article. Je suis moi même allergique à beaucoup de choses. Le pire est que je fais des œdèmes de Quincke avec certains poissons (filet de julienne, bar…). Mon allergologue a du mal à l’expliquer mais elle m’a expliqué que mon terrain allergique était très lourd. Résultat : il est logique que mon seuil de tolérance soit bas au niveau du gluten et du lait. Problèmes intestinaux également, mauvaise humeur, migraines et céphalées de tension… ce n’est pas très drôle en gros. Par contre, je peux également en manger car ce n’est pas une allergie, mais en toute petites quantités de temps en temps. J’ai eu 2 soirées d’affilée avec du gluten et ce n’était vraiment pas l’idéal. Niveau intestinal : ça se remet en route normalement après quelques jours, niveau humeur c’est plus rapide.
    Pas facile mais clairement faisable. Pour moi aussi, ça a été l’excès de gluten + des problèmes de mâchoire entre autres qui ont créé une intolérance. Ça m’a bien calmée. En tout cas, très bon partage. J’en parle également dans l’article “le gluten, le lait et moi”, si tu veux voir mon témoignage.
    Tres bonne journée à toi et à bientôt,
    Jessica

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ce retour, c’est exactement la même chose pour moi, seuil de tolérance très bas donc beaucoup de réactions allergiques à beaucoup de chose (fraise, certaines fleurs, gels douche…). Mais même cela peut parfois être très désagréable, ce n’est pas insurmontable, loin de là!! Je te souhaite bonne soirée. Aurore

      Aimé par 1 personne

      1. Je confirme, c’est désagréable… pour moi C’est pommes, poires, abricots, certaines cerises uniquement crues pour cela. Certains poissons et pollen, graminées, bouleau, acarien (très allergique), chat également. D’où le fait que ça peut devenir compliqué par moment tout ça. Je te comprend tout à fait.
        Tres bonne soirée à toi,
        Jessica

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :